"La politique et les hautes fonctions sont des activités dangereuses". 

Les péripéties judiciaires, affaires, soupçons, polémiques et scandales, ici compilés en un seul lieu, amènent par leur nombre et/ou leur gravité à se poser des questions légitimes sur nos élus et leur rapports avec Marianne...


L'habit ne fait pas le moine (et vice et versa)

L'une des premières réaction est souvent : "tous pourris" ou bien encore "il n'y a pas de fumée sans feu". Il serait cependant erroné de s'arrêter à ce triste constat.

Si effarante soit l'énumération de ces actes, il faut aussi accepter l'idée que nombre d'élus et des personnalités politiques ou étatiques ont souvent été volontairement "salies" par leurs concurrents ou l'équipe adverse. Les mots "complots", "déstabilisation", "dénigrement" ou "acharnement" reviennent souvent... On vous le dit : "La politique et les hautes fonctions sont des activités dangereuses" qui en raison de l'importance des intérêts engagés et des enjeux soulevés peuvent déclencher mensonges et grandes manœuvres.

La politique entraîne d'être souvent "sur le fil", la justice intervient souvent pour dissiper (ou valider) ces doutes. Si certains "palmarès" de personnalités citées sur ce site sont impressionnants (voire très probant pour certains) et permettent de tisser des doutes légitimes sur l'exemplarité de l'intéressé, d'autres témoignent aussi, plus simplement, de la "violence du métier" et des stratégies et manœuvres des "opposants".

Enfin, rappelons nous aussi, tout au moins au regard de certaines fautes ou erreurs "mineures", et malgré un devoir certain d'Exemplarité, qu'ils ou elles sont avant tout des Hommes et des Femmes, avec leurs faiblesses, comme tout un chacun.


Accusés, coupables, victimes et innocents...

La justice s'est souvent prononcée sur les faits rapportés ici. Elle a condamné. Elle a aussi innocenté.

Les enquêtes ont souvent été menées sur les faits rapportés ici. Elles ont confirmé des agissements. Elles ont aussi infirmé des suspicions.

La presse a souvent exposé au grand jour des pratiques suspectes, litigieuses ou illicites. Elle était quelquefois bien renseignée. Elle a aussi quelquefois contribué à alimenter des rumeurs non fondées.

La rumeur enfin, fondée ou non, fabriquée ou non vient souvent ternir l'image et les hommes qu'elle vise. Une chose est cependant certaine : quelqu'un en profite toujours, maintenant... ou plus tard.


Un sous-titre provocateur...

"Voyous de la République" ou "le Gangbang de Marianne".
Le Gangbang est un terme notamment utilisé dans la sémantique liée à la pornographie. Il décrit généralement une pratique de sexe de groupe au cours de la quelle une seule personne est livrée aux désirs d'une multitude de partenaires.

Nous choisissons d'utiliser ici ce terme pour sa capacité à illustrer ces "individus multiples" qui "profitent", se "payent sur la bête" et laissent libre court à leurs pulsions (ici pulsions de pouvoir ou d'argent...) ainsi qu'à tous leurs désirs, en utilisant jusqu'à l'excès ce qui leur est offert...


Et nous ? "We are the spanish inquisition !"

"Voyous de la République" rassemble et compile des informations judiciaires ou médiatiques auparavant publiées sur des médias de large audience. Il s'efforce de ne publier que des infos "publiques", afin de se tenir éloigné de la rumeur qui n'a souvent pour seul but que de fausser la perception sur les hommes et leurs actes.

Afin de parvenir à notre fin, les grands titres de la presse écrite et la presse en ligne "identifiée" sont nos sources (Google ou Wikipédia vous aideront à retrouver rapidement nos sources, souvent nombreuses et bien connues de tous, lorsque nous avons omis de les indiquer). Nous essayons de ne pas publier d'informations en provenance des forums, blogs ou sites personnels, mais le cas échéant nous indiquerions alors la "fragilité" de notre source.

"Voyous de la République" laisse le lecteur libre de se faire une opinion sur cette somme d'information, mais il ne cesse de rappeler que tout n'est pas "Vérité", et que "Justice" n'est hélas pas synonyme de "Vérité"...

"Voyous de la République" est persuadé que NOUS permettons à nos élus d'être à la place qu'ils occupent.

"Voyous de la République" pense que vous êtes des citoyens qui, par votre voix, donnez votre confiance à un candidat.

"Voyous de la République" vous invite à ne pas juger, mais aussi à ne rien oublier...


Et vous ? "I'm Batman !"

"Voyous de la République" vous invite à utiliser le formulaire de contact pour nous signaler certaines erreurs qui se seraient glissées dans nos lignes.

"Voyous de la République" vous invite à utiliser le formulaire de contact pour porter à notre attention des faits qui nous auraient échappés (merci de nous orienter vers des sources fiables nous pourrons vérifier l'information. Nos sources "fiables" sont expliquées dans les pages Constitution et Sources).




Top