Condamné en février 1996 par le tribunal correctionnel de Strasbourg, à 1 an de prison avec sursis,  50000 francs d'amende et 3 ans de privation de droits civiques pour acceptation d'avantages reçus d'un fournisseur. Il aurait bénéficié, grâce à sa fonction, de travaux sous facturés pour sa résidence secondaire.
Jugement confirmé par la cour d'appel en décembre de la même année.
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top