Affaire du Crédit Lyonnais
La justice estime qu'il est susceptible d'avoir commis un délit de distribution de dividendes fictifs dans le cadre de ses fonctions, en 1993, son cabinet ministériel avait pris la décision de distribuer des dividendes à l'Etat, actionnaire de la banque, au titre de l'exercice 1992, alors que la banque aurait subi des pertes.
En mars 2001, la Cour de Justice de la République à ouvert l'instruction d'une enquête à son encontre.
(source) (source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top