Mis en examen dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs du conseil général de l'Essonne mettant en cause le Conseil général ayant rétribué la rédaction par Xavière Tiberi d'un rapport sur la francophonie pour un montant de 200 000 francs.
(source) (source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top