Condamné en 2003 par la Cour de Justice de la République (CJR) après 10 ans d'instruction à 10 mois d'emprisonnement avec sursis et 5 000 euros d'amende pour avoir subventionné cinq associations présumées fictives à hauteur d'environ 1,3 million d'euros afin de payer certains membres de son cabinet et des dépenses personnelles.
Condamné en appel en juillet 2004 par La CJR à une peine de trois ans de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et à cinq ans d'interdiction de vote et d'éligibilité pour coupable d'escroquerie au préjudice de l'État
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top