Mis en examen en juin 1999 dans le cadre de l'affaire des HLM de Paris, en tant que président de l'OPAC pour «complicité de trafic d'influence» sur «l'attribution des marchés de l'Opac de 1991 à 1994».
Un non lieu fut finalement prononcé en 2005.
(source) (source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top