Condamné en 2005 à trois ans de prison, dont un an ferme, pour trafic d'influence, escroquerie et dénonciation de délit imaginaire par le Tribunal correctionnel de Pau dans le cadre de ce qu'on a appelé "l'affaire Destrade",affaire politico-financière qui ébranla la gauche française de 1993 à 2005.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top