Condamné en 2005 à 15 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende dans le cadre de l'enquête sur le financement illégal du RPR et de l'affaire des marchés publics d'Île-de-France.
Il n'a pas fait appel de la décision judiciaire et a préféré solliciter l'amnistie du président de la République Jacques Chirac.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top