Emplois fictifs
Condamné en octobre 2011 à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Papeete  pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts aux côtés de 86 autres personnes. Il lui a été reproché la la mise en place à son profit d'un vaste système d'emplois fictifs et d'avoir profité entre 1995 et 2004 de son mandat de président de la collectivité pour organiser un réseau de propagande au service de son parti.
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top