Condamné en mars 2012 pour détournement de fonds publics (400 000 francs d'amende et 420 000 francs d'indemnité à verser à l'assemblée de Polynésie française) pour avoir eu recours à une femme de ménage à son domicile privé rémunérée sur fonds publics.
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top