Affaire des « sushis de la Présidence »
Condamné, en février 2009, pour détournement de fonds publics à un an d'inéligibilité, un an de prison avec sursis et 2 millions de francs CFP (environ 16 700 euros) d'amende.
En septembre 2009, lors du procès en appel la peine prononcée en première instance est confirmée.
(source) (source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top