Affaire de la MNEF
Mis en examen en décembre 1999, puis est relaxé par le tribunal correctionnel de Paris en 2001.
Il était soupçonné d'avoir, entre 1993 et 1995, bénéficié d'une mission fictive de "consultant" à la Mnef.
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top