Mis en examen en janvier 2000 pour « complicité par instruction donnée et recel d'abus de biens sociaux ».
Il était soupçonné d'emploi fictif dans une filiale suisse du groupe pétrolier ELF Aquitaine au profit de sa secrétaire, Evelyne Duval, de 1993 à 1994, pour un montant total de 192 000 francs.
Non-lieu en octobre 2001.
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top