Affaire Clearstream
Mis en examen en juillet 2007 pour « complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol, recel d'abus de confiance et complicité d'usage de faux » dans l'enquête sur un supposé complot mené en 2004 contre Nicolas Sarkozy.
Relaxé en janvier 2010 par le tribunal correctionnel de Paris de tous les chefs d'accusation
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top