Mis en examen en janvier 2008 pour abus de confiance, recel d’abus de confiance et travail dissimulé.
Il est suspecté d’avoir sorti entre 17 et 20 millions d’euros en espèce des caisses de l’Union des Industries des Métiers de la Métallurgie (UIMM), entre 2000 et 2007.
Il, refuse d'indiquer les destinataires des sommes en liquides, déclarant qu'elles « servaient à fluidifier les relations sociales »
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top