Condamné en novembre 2011 à un an de prison avec sursis dans un dossier de favoritisme, fausses factures et emploi fictif ainsi que cinq ans d'inégibilité.
Démis d'office de son mandat électif par le préfet, il a attaqué cette décision en justice, en vain pour l'instant
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top