Affaire des ventes d'armes à l'Angola
Mis en examen en mai 2001 à deux reprises, pour « financement illégal de campagne électorale », puis pour « recel d'abus de biens sociaux » et « trafic d'influence ».
Condamné en première instance à trois ans de prison dont un an ferme et 100 000 euros d'amende pour trafic d'influence passif et abus de biens sociaux.
Relaxé en avril 2011 des chefs d'accusation de trafic d'influence passif et recel d'abus de biens sociaux.
(source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top