Condamnée en juillet 2011 en première instance pour refus de mariage à 1.000 de dommages et intérêts, avec une astreinte de 500 euros par jour de retard.
La condamnation fut annulée en cour d'appel pour vice de forme.
Elle avait refusé pendant de nombreuses semaines à marier un couple franco-tunisien, suspectant un « mariage gris », mais fut obligée par la justice de célébrer le mariage malgré sa victoire en appel
(source) (source)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Top