Affaire Grenoble Isère développement
Septembre 197 : mis en examen pour « faux, usage de faux et abus de biens sociaux ».

Condamné en juillet 1999 par le tribunal correctionnel de Grenoble à dix-huit mois d'emprisonnement avec sursis et 80 000 francs d'amende pour « abus de biens sociaux et usage de faux ».

1 commentaires:

Henri Hego a dit…

et il ose se représenter !!!

Enregistrer un commentaire

Top